Ministère de l'Éducation Nationale
Vous êtes ici :  Accueil >  Pour enseigner >  Écrire >  Troubles moteurs > WordQ 

WordQ, logiciel d'aide à la saisie

Éditeur : Quillsoft, diffusion France : Cléo Monde
Niveau(x) : toutes classes à partir de la fin du cycle 2
Domaine(s) / Discipline(s) : français et toute discipline nécessitant une réalisation écrite
Public visé : élève à besoins éducatifs spécifiques
Trouble ciblé : troubles spécifiques du langage, handicap moteur, troubles des fonctions cognitives et du développement, base vision.
Type de la ressource pédagogique : logiciel
Contexte d'utilisation : individuel
Mots clés libres : écriture, lecture, aide à la saisie, synthèse vocale, prédiction des mots.

Descriptif

Le logiciel WordQ se présente sous la forme d’une barre d’outils flottante qui vient se superposer au logiciel principal (traitement de texte, navigateur Internet…), en général disposée en haut à droite de l’écran et comportant 4 icônes principales :
- Options : permet de paramétrer le logiciel (voir détails plus bas).
- Mots : permet de faire apparaître une palette flottante proposant une liste de mots prédits en fonction des caractères déjà saisis.
- Voix : permet d’activer ou non le retour vocal ; celui-ci peut fonctionner en mot à mot ou en fin de phrase.
- Lire : permet de faire lire par la synthèse vocale toute sélection de texte dans un logiciel quelconque (traitement de texte, PDF, Internet, courriels, etc.).

WordQ s’appuie sur :
       • une synthèse vocale de qualité (voix Acapela Group) pour la rétroaction vocale, en français, allemant, espagnol et anglais (de Grande-Bretagne ou des États-Unis), ce qui peut être un atout dans l’apprentissage d'une seconde langue. On peut activer au choix une voix masculine ou féminine, paramétrable en vitesse d’élocution et en intonation. On dispose également d’un choix de lexiques à installer, en français (France ou Québec) ou en anglais (Grande-Bretagne ou États-Unis).

      • Un lexique principal en français de près de 15 000 mots, plus 300 mots outils. On peut rajouter autant de mots que l'on veut, soit manuellement, soit par import de fichier texte qui n'inclura que les mots absents dans le dictionnaire.
Un éditeur de lexique permet de créer des lexiques « Utilisateurs » (un vocabulaire thématique, voir l'exemple en mathématiques) avec la fonction « sujet ». La prédiction de mots s'appuie non seulement sur les lettres déjà saisies pour déterminer les mots à proposer selon leur fréquence d'usage, mais également sur le contexte, c'est-à-dire les éléments précédents de la phrase.

La saisie du mot souhaité se fait dans une liste de propositions qui se positionne près du curseur, soit par clic à la souris, soit avec les touches chiffres du clavier (de 1 à 9). On peut revenir à tout moment sur le texte, vérifier et entendre les propositions du dictionnaire prédictif, les élargir en modifiant la terminaison ou une lettre quelconque du mot pour obtenir des variations dans les propositions. Certains mots sont accompagnés d’une phrase exemple qui permet de vérifier le sens de ceux-ci, de lever certaines ambiguïtés (homophones). Ces phrases exemples ou explicatives sont très facilement paramétrables et peuvent être ajoutées après n'importe quel mot du dictionnaire.
Par ailleurs, les formes écrites inconnues saisies au clavier par l’élève sont mémorisées par le logiciel. Par la suite, certains des éléments constituant la liste de ces formes pourront être validés (par exemple des noms propres) et intégrer le lexique ; les formes incorrectes également détectées pourront éventuellement faire l’objet d’un travail de remédiation.

Les options permettent de régler le logiciel suivant les besoins des utilisateurs :

 

- choix et réglages des voix de synthèse (genre, vitesse, hauteur) ;
- type de lecture : épellation, mot à mot, phrases ;
- prédiction : fixe le nombre de mots présentés dans la liste de propositions (de 2 à 9 au choix), l’organisation et la présentation de la liste (couleurs, taille des caractères, position de la liste à l’écran…) ;
- l’option « orthographe créative » permet au logiciel de faire des propositions de mots à partir de saisies incorrectes. Par exemple, la saisie « exmp » propose « exemple », « ppa » propose « papa », « horib » propose « horrible ». Évidemment, une dérive trop importante par rapport à l’orthographe correcte ne peut donner de résultat, mais cela fonctionne pour une lettre oubliée ou surnuméraire, ou encore une graphie incorrecte mais phonétiquement proche (« mesaj » propose « message », « meson » propose « maison » mais aussi « menton » et « mission ») ;
- l’option « mes mots » permet de modifier et d’enrichir le lexique (ainsi que les phrases exemples), de visualiser et d’enregistrer les formes saisies inconnues, de créer un nouveau lexique (appelé ici sujet). Ainsi, dans le « sujet : les maths » fourni à titre d’exemple, on trouve un vocabulaire ciblé :
                             - « numéro »,
                             - « plus grand que »,
                             - « nombres ordinaux »,
                             - « à côté de »,
                             - « verticalement »,
                             - « racine carrée »,
                             - « triangle isocèle»
                             - ...
On peut constater ici que les formes enregistrées peuvent être des expressions composées de plusieurs mots. L'utilisation de la fonction « sujet » mettra en priorité dans l'onglet de prédiction les mots introduits dans sa liste spécifique, ce qui fera gagner un temps précieux à l'élève pour l'écriture.

L’ensemble des réglages du logiciel peut être enregistré dans un profil utilisateur. Ainsi, sur le même poste de travail pourront coexister des réglages différents pour plusieurs élèves, ou plusieurs langues pour un même élève.

Usages

Cet outil peut rendre de grands services à des élèves handicapés moteurs en allégeant le travail de saisie. Mais il trouvera particulièrement sa place auprès d’élèves dyslexiques ou présentant des troubles importants des fonctions cognitives. Pour des raisons différentes, les uns et les autres ont beaucoup de difficultés à l’écrit, ce qui se traduit par une grande lenteur et beaucoup d’hésitation liées au doute permanent par rapport à leur production. De plus, ces élèves ont énormément de mal à détecter leurs erreurs en relisant ce qu’ils ont écrit (ayant écrit « je lis le jornal », l’élève croira lire « je lis le journal ») ; la possibilité de contrôler la validité de son écrit à l’aide du retour vocal leur permet de se rendre compte de leurs erreurs et de pouvoir les corriger. Les propositions ciblées, la vocalisation, la possibilité de tester facilement différentes variantes pour vérifier leur pertinence, tout cela contribue à diminuer le stress, lever l’inhibition et fait gagner en temps et en qualité de production, l’attention pouvant mieux se porter sur le sens que sur la forme de l’écrit. La confiance retrouvée permet alors une rencontre plus favorable avec les activités scolaires qui mobilisent souvent l’écriture.

Si pour certains (élèves avec TSL ou handicapés moteurs), l’outil remplit un rôle d’assistance plus que d’apprentissage (l’élève dyslexique ou handicapé moteur ne verra pas diminuer son trouble, mais les conséquences de celui-ci sur l’ensemble des apprentissages), pour d’autres (élèves présentant des troubles des fonctions cognitives), il peut être, également, un outil d’apprentissage, en particulier si l’enseignant constitue des lexiques restreints et ciblés, adaptés à une thématique particulière et dans le cadre d’activités déterminées, avec des phrases d’usage adéquates : quand il s’agit de rapporter une histoire entendue, de répondre à des questions sur un sujet bien circonscrit (les mammifères marins, l’empire romain, fleuves et villes de France…), de compléter un exercice à trous…

Version de démonstration

Version de démonstration gratuite de 30 jours soit en téléchargement sur www.cleomonde.com, soit en demande sur info@cleomonde.com.

Informations complémentaires

Support : DVD
Type de licence : Licence monoposte Individuelle
                             Licences Volume à partir de 5 unités pour une même école
                             Licences Écoles
                             Licences Académies
Version : 3.1
Configuration recommandée : PC sous Windows XP et au-delà, Mac OS
Outils complémentaires : le casque audio est recommandé dans un contexte de travail individuel au sein d’une classe.
Prix indicatif :
) Licences Individuelles 
Prix standard TTC 2012 :
                             . WordQ: 268,20 €
                             . WordQ + SpeakQ : 376,02 €

                        . Licences Volume à partir de 5 pièces prix unitaire :
                            . WordQ: 202,17 €
                            . WordQ + SpeakQ : 282,02 €

                        . Licences Site pour 50 postes au maximum
                            . WordQ: 2 628,14 €
                            . WordQ + SpeakQ : 3 706,43 €

                        . Licences École illimitée : WordQ: 
WordQ + SpeakQ :
                            . WordQ: 2 628,14 €
                            . WordQ + SpeakQ : 3 706,43 €

                        . Licences Petites Écoles de moins de 100 élèves

                            . WordQ: 1.250,00 €
                            . WordQ + SpeakQ : 1.855,00 €

                        . Licences Académie : à définir en fonction du nombre d’écoles
                         et d’élèves.

 

ORNA - INS HEA

Vos réactions